Espace membres


Micro 4 >

L'article du mois

Avril 2015

Le retour aux sources de France Info

Le 4 mars dernier, France Info lançait « Le Live », une nouvelle offre permettant de lire, de voir et d’écouter la seule chaîne d’information continue de service public en France. Pour son directeur, Laurent Guimier, nommé il y a à peine un an, ce n’est qu’une étape dans la reconquête.


Le « Live » vidéo tel qu’on peut le voir aujourd’hui à la une de franceinfo.fr et des supports mobiles est-il dans sa forme aboutie ?

Cette nouvelle antenne de France Info est une première version de son offre de radio enrichie. Quand, en arrivant sur le site internet de France Info, ou son application mobile, on vient sur Le Live, on a à disposition l’antenne sonore de France Info, c’est notre base et notre or. On a aussi une captation de ce qui se passe dans nos studios – c’est une place marginale sur l’écran, car il ne s’y passe pas toujours des choses spectaculaires. Mais, surtout, sur près de la moitié de l’écran, nous proposons une offre d’informations de dernière minute en texte et en images.

Qu’est-ce qui manque encore ?

Davantage de données associées, que nous n’avons pas encore la capacité d’éditer en temps réel. Nous souhaitons par exemple afficher la photo d’une personne interviewée par téléphone… Nous y arriverons très prochainement !

Mais, contrairement à d’autres, Radio France n’est pas adossée à une télévision !

Aujourd’hui, ça ne fait pas partie de notre cœur de métier de produire de l’image. Cela n’est pas notre projet… mais associer une photo à un son diffusé à l’antenne, ça paraît normal.

Quand vous êtes arrivé, quel a été votre diagnostic sur les raisons de la baisse de l’écoute depuis quatre ou cinq ans ?

France Info a été créée il y a vingt-sept ans. A l’époque, il n’y avait ni Internet, ni réseaux sociaux, ni chaîne TV gratuite d’information continue. Ces dernières années, on s’est éloigné de la promesse de départ, qui était : « Si j’allume France Info, j’ai les dernières informations. » Face à l’explosion des nouveaux médias d’information, France Info a voulu enrichir son contenu et a multiplié les chroniques. Force est de constater que cette formule n’a pas rencontré son public, d’où notre retour aux fondamentaux depuis la rentrée.

Sur la Toile, France Info n’est pas dans le peloton de tête.

Globalement, toutes les radios ont raté l’étape de l’Internet fixe, pour une raison simple : pendant dix ans, on a copié la presse écrite. Chacun son métier, chacun sa force: la nôtre c’est notre antenne et, aujourd’hui, c’est l’Internet mobile qui prend le dessus.

Donc plutôt les mobiles et, demain, les objets connectés…

Mobiles, tablettes, objets connectés, tout ce qui fait qu’en mobilité je peux accéder à France Info. La prochaine étape pour tous, ce sera la voiture connectée… Le « Live » commence à répondre à cette question. Pour nous, c’est une chance formidable : France Info est déjà la radio dont la part d’écoute en voiture est la plus importante: 37 %!


Propos recueillis par Annette Ardisson, Radio France


,

Nos radios en direct

Coproductions

La librairie francophone


L’émission littéraire des RFP

L’actualité francophone


Revue d’actualité des RFP

Découvertes francophones

Actuellement :
Aude Henneville, pour "Faut qu'tu sois là",
Une sélection de France Bleu


Prenez la main !

Forums, blogs : les rubriques participatives des sites partenaires

Lauréat de la bourse Payot, le blog (Actualité)
Nvx (Culture)
Le blogue d'Espace classique (Musique)


Radio Canada Radio France RSR, radio Suisse Romande RTBF
Mentions légales | Aide | Contact | copyright RFP 2008